dimanche 19 février 2017

GAAA #11 : Ginger Smith

On ne lâche rien, et on continue la couverture qui prend des plombes ! Non pas que ce soit un boulet, parce que je prends toujours plaisir à tricoter un carré de temps en temps... C'est juste que j'ai souvent envie d'autres projets, beaucoup de laine à destocker pour plein de projets qui m'enthousiasment !


Ce carré d'ailleurs fût particulièrement plaisant puisqu'il se fait en utilisant des relevages de mailles et des rangs raccourcis ! En gros, au lieu de tricoter de bas en haut en suivant plusieurs diagrammes sur un même rang, on commence par tricoter la base en point mousse puis on fait un diagramme à la fois, de bas en haut ! Du coup les rangs sont très courts et on se voit vite avancer.


C'est une technique qui est, à ce qu'il paraît, utilisé pour certaines bordures de châles. Je ne l'ai jamais rencontrée mais j'aimerais beaucoup, c'est très plaisant ! 

dimanche 12 février 2017

Dans la lune, petite plume

Pour compléter la décoration de la chambre de Mademoiselle M, j'ai longtemps voulu lui faire un cadre au point de croix... mais quelque chose de moderne ! Je ne suis pas fan des petits anges etc... Et comme d'habitude, j'ai trouvé mon bonheur en farfouillant sur internet. J'ai acheté le livre Mots doux au point de croix d'Anne Sohier-Fournel spécialement pour lui faire cette petite décoration.


J'ai choisi des tons très doux, à l'image de sa chambre : une toile gris clair, trouvée chez Véritas, et des fils roses clairs, blancs, beiges et bruns. J'aime beaucoup le résultat même si le brun est un peu trop foncé par rapport au reste. 


Sur les photos, c'est assez difficile de distinguer ce qui est brodé mais dans la vraie vie on voit beaucoup mieux ! J'hésite à l'accrocher au mur ou à le laisser là, près de la veilleuse...


Du coup, chéri a craqué sur un des autres modèles proposés par ce livre, que l'on accrocherait à la porte le temps de ses siestes et sur lequel il est noté "Silence, princesse endormie"... Bref, je vous conseille ce petit livre très doux et assez moderne.

samedi 4 février 2017

Slow blogging

En 2016, j'ai été beaucoup moins productive dans mes loisirs créatifs, surtout pour la couture. Vous allez me dire, avec un bébé et une maison en (grosse) rénovation, c'est un peu normal. J'ai arrêté les cours de couture faute de temps, et j'ai appris à lâcher prise. Le peu de temps que j'avais pour moi, je le consacrais à des projets qui m'inspiraient. 

Je n'ai plus rien cousu pendant plusieurs mois, mais depuis que j'ai déménagé et que j'ai pu aménager mon coin couture (4m² à moi rien qu'à moi), je me replonge dans cette activité avec délice. Et de tous les patrons qui sont sortis et qui m'ont tapé dans l'oeil depuis que je suis tombée enceinte il y a bientôt deux ans, je n'en ai retenu que deux : le Goldstream peacot de Thread Theory pour l'homme, et le Ginger Jean pour moi. J'avance à mon rythme sur le manteau, et avec beaucoup de bonheur. L'homme ne pourra pas beaucoup le porter cet hiver, mais il ne meurt pas de froid, ne vous inquiétez pas ! Parce que finalement, je couds principalement parce que ça me fait plaisir. Je n'ai pas vraiment besoin de nouveaux vêtements, même si j'en ai beaucoup qui ne me correspondent plus. Alors je compte établir la règle du "un dedans, un dehors". Dès que j'aurai cousu mon jeans, je pourrais jeter ou recycler l'un de ceux qui ne me vont plus beaucoup.

Je me remets dans la couture avec beaucoup moins de pression qu'avant ma grossesse, ou j'avais l'ambition d'avoir une garde-robe 100% homemade. C'était un défi, avoir plein d'objectifs me plaisait à ce moment. Mais maintenant... Honnêtement, je ne suis pas du tout inspirée à l'idée de faire des sous-vêtements, par exemple. Je changerais peut-être d'idée un jour, mais pour l'instant c'est non. Alors pourquoi se casser la tête ? Je n'ai clairement pas assez de temps pour tout faire...

De même, je me suis rendue compte que je n'avais pas la moindre envie de participer aux différents challenges "capsule". Attention, je ne dénigre pas du tout ce genre de défi, ça a l'air super chouette de faire ça toutes ensemble... Mais ce n'est pas pour moi. Finies les deadlines, les contraintes, je couds quand et seulement quand j'ai envie, et les projets qui m'inspireront, point !

Idem pour les bonnes résolutions et les objectifs annuels, mensuels, dont j'ai toujours été fan, cette année, la seule contrainte est pour la maison, et c'est déjà bien suffisant.

De la même manière, j'ai tout doucement déserté le blog ces derniers mois. Déjà, je n'avais plus grand chose à vous montrer, mais surtout je commençais à me mettre la pression. A la grande époque, je publiais un article par semaine, et je regrettais toujours de n'avoir pas de très belles photos ni même un don pour l'écriture comme certaines bloggeuses dont je suis très admirative. En décembre, j'ai décidé d'arrêter d'écrire, tout simplement, et c'est comme un poids qui s'envolait. J'avais une petite culpabilité à l'idée de ne plus être régulière...

Et puis, cet après-midi, quand j'ai dit à l'homme que je ne reprendrais pas le blog, il a eu l'air très déçu. C'est vrai, pendant presque trois ans, il était en charge des photos tous les week-ends, qu'il pleuve ou qu'il vente, et il voyait bien que c'était un projet qui me tenait à coeur, mon petit chez moi sur la toile !

Alors je suis retournée voir et j'ai décidé sur un coup de tête de changer le graphisme. C'est quelque chose que je faisais beaucoup au début puis que j'ai arrêté car j'avais reçu une jolie bannière d'une bloggeuse, qui m'avait beaucoup plu et qui faisait plus pro. Mais je me suis dit qu'après tout, rien ne m'empêche de revenir à l'ancienne mise en page si l'envie me reprenait ! Et comme par magie, j'ai eu de nouveau envie d'écrire. Bon, ça et le fait de me dire que de toute façon, où est la pression ? J'écrirais quand j'aurai l'envie, que ce soit plusieurs fois par semaine ou une fois tous les deux mois. 

Après tout, j'ai commencé ce blog plus comme un journal de bord (et c'est encore maintenant sa fonction principale)... Puis j'ai ensuite cherché à optimiser mes articles, j'ai lu des articles sur le référencement, etc etc. Quelle idée ! Ici c'est chez moi, j'en fais ce que je veux et je change la déco toutes les semaines si ça me prend. Et tant pis si ça fait brouillon, on me prend comme je suis ou on ne me prend pas.

Je tiens à préciser que j'ai utilisé les mots "pression" et "culpabilité", ce sont des mots très forts... Je vous rassure, ces sentiments ont été très faibles et ne sont venus que vers la fin de l'année passée. J'ai rapidement compris que ce que j'aimais avant, le challenge, les objectifs, la satisfaction de voir que je parvenais à faire ce que j'avais prévu, tout ça ne me convient plus. C'est comme ça, on change, tout simplement, l'important c'est d'être en accord avec soi-même !

Voilà voilà, ceci était un article fort décousu, j'ai eu du mal à rester cohérente (j'espère que je l'étais quand même un peu), et les prochains seront normalement plus traditionnels!

dimanche 18 décembre 2016

Cardigan with moss stitch

Quand je suivais encore des cours de couture, une dame m'a donné tout un sac de pelotes car elle ne tricotait plus et qu'elle voulait que ces affaires reviennent à quelqu'un à qui ça ferait plaisir. 


Il s'agissait principalement de pelotes de la marque Annelle, et plus précisément de la Rapido fine. Il y avait plusieurs couleurs et à chaque fois de quantité différente, mais jamais énormément, donc je vais surtout en faire des petites choses pour ma poulette.


Il y avait trois couleurs qui me plaisaient beaucoup, mais à chaque fois il n'y avait qu'une pelote. J'ai donc décidé de les assembler pour en faire un petit gilet à rayures, le cardigan with moss stitch edging de Debbie Bliss. Je trouve que ces teintes se marient bien... mais l'homme trouve ce gilet hideux ;-( Tant pis pour lui, parce que moi je l'aime bien et que je suis contente d'avoir tricoté un vêtement à ma fille à partir de pas grand chose !


Je l'ai tricoté en taille 12-18 mois et il est malheureusement un peu trop grand pour elle au niveau des manches, mais on les retrousse et c'est pas grave ! En plus, quand il fait un peu frais mais pas assez pour sortir les moufles, je les détrousse et ça couvre bien ses petites mains, donc c'est plutôt pratique même si pas très élégant.


Sinon, rien à dire, je l'ai fini il y a quelques mois donc malheureusement je ne me souviens plus très bien de la construction... Si ça ne m'a pas marquée c'est qu'il n'y a rien d'insurmontable !


dimanche 6 novembre 2016

Brownie's sock recipe

Depuis que Les aiguilles du nord a testé des chaussettes pour Brownie, je me disais que ce patron serait parfait pour le barbu : ce sont des points unisexes, et surtout il est proposé un 'truc" pour que les chaussettes ne glissent pas dans les chaussures, ce dont il s'était plaint pour la première paire. 


Alors quand est venu le temps de faire sa paire de chaussette de l'année (je suis pas prête d'en faire une par mois !), je lui ai directement proposé ce modèle. Plusieurs versions sont possibles et il a rapidement fait son choix.


La laine est de la fabel, c'est un coloris beige. Comme il me restait pas mal de fabel orange de mes chaussettes, je lui ai demandé s'il voulait des talons et des "extrémités" contrastants. Il m'a demandé de faire un essai car il n'était pas trop sûr, et finalement ça donne un petit côté rustique très sympa ! Ceci dit il a déjà demandé des chaussettes avec du beige et du gris clair, ce sera donc des rayures pour la prochaine fois !


J'ai pris la taille la plus large, ce qui lui va nickel, ouf ! En même temps je lui ai demandé hyper souvent de les essayer, en plus, comme il fait du 43, le pied me paraissait très long, limite disproportionné par rapport à la tige. Mais, encore une fois, ça lui va tip top ^^

Les prochaines chaussettes seront pour moi, beaucoup plus féminines, j'ai hâte !

mardi 25 octobre 2016

Ginny's cardigan

J'ai craqué sur le Ginny's cardigan, ou Owl cardigan, depuis quelques années déjà. A l'époque, il figurait dans un bouquin nommé The unofficial Harry Potter's knit, qui maintenant est devenu Knitting Wizardry. En gros c'est la même chose sauf qu'il y a un ou deux modèles en plus ou en mois, et que les noms ont changé. 


J'ai attendu longtemps avant de le faire parce qu'il n'y a pas moyen d'acheter le patron seul et que je n'étais pas très motivée à payer tout le bouquin pour ne faire qu'un seul projet. Et puis, il y a deux ou trois mois, je me suis décidée et mon seul regret est d'avoir pris la version pdf car ça a l'air d'être un bel objet ! Et finalement il y a plusieurs paires de chaussettes qui me plaisent bien dedans donc il va être rentabilisé.


Quant à la laine, il s'agit du fil Idéal de Bergère de France, que j'ai récupéré de cette robe détricotée cet hiver. J'ai dû racheter quelques pelotes mais heureusement on ne voit pas de différence de bain.

Le patron ne présente pas de difficulté particulière je trouve, il se tricote de bas en haut jusqu'aux aisselles, là on rajoute les manches tricotées en rond à part puis on continue vers le haut. Je vous avoue que ça fait au moins un mois que je l'ai fini, et il me semble avoir eu un peu de mal à comprendre les finitions entre les manches et le corps mais je m'en suis sortie sans trop de problèmes.


Le diagramme n'est pas compliqué même s'il faut se concentrer pour certains rangs.

J'avais un peu peur à l'essayage, puisqu'il s'agit d'un bottom-up, mais je trouve qu'il me va vachement bien, et surtout les manches sont bien longues, c'est très agréable ! La seule chose qui me fait un peu tiquer c'est l'emplacement des boutonnières, celle du haut, par exemple aurait pu se rapprocher encore plus du col... Ce qui est logique puisqu'il fallait encore rajouter le col, mais je ne suis pas connue pour ma logique. Tant pis, je suis quand même contente ! 


En plus je trouve que même fermé il me va bien, alors que j'ai tendance à porter mes gilets ouverts pour ne pas mouler ma petite bouée (glamour, quand tu nous tiens)

Enfin, petit bémol, je n'ai pas beaucoup de hauts clairs avec lesquels le porter afin de mettre en valeur la dentelle du dos ! Il faut vraiment que je me remette à la couture...

dimanche 9 octobre 2016

GAAA # 10 : Judy Sumner

La moitié ! J'ai officiellement tricoté la moitié de mon GAAA ! Danse de la joie, on y croit, un jour je pourrais m'emmitoufler cette merveilleuse couverture ! ^^ Honnêtement, je ne me mets vraiment pas la pression, la seule limite que je me donne c'est de tricoter au moins un carré par trimestre. C'est gérable, je pense ! 

Cette fois-ci j'ai tricoté le carré de Judy Sumner, très sympa, avec des points texturés qui forment une araignée et sa toile, une plante grimpante, et une ou deux mouches. Oui, une ou deux, parce que c'est nous qui choisissons d'en mettre ou pas, de leur place, ainsi que de leur taille (petite ou grande). Dans le principe, je ne suis pas contre cette liberté, mais j'aurai quand même aimé qu'on me donne les instructions pour faire exactement comme sur la photo du bouquin.


Là je n'ai fait qu'une seule mouche, une grande, dans la toile d'araignée, mais je n'ai pas réussi à la mettre bien au milieu, ce que je trouve dommage... Mais bon, en même temps, la nature n'est pas souvent symétrique, on va dire que ça fait plus sauvage ^^