dimanche 31 août 2014

Instant fleuri

Quand je suis allée au marché du tissu de Mons, j'ai craqué pour un très joli coton fleuri, à tendances beige et verte. D'ailleurs, j'ai vraiment hâte d'y retourner, parce que la dernière fois j'ai trouvé plein de jolis tissus... Enfin bref.

J'en ai pris un mètre pour me refaire un petit haut, le tee-shirt Instant, que j'avais déjà fait en mai.


Il est très simple à faire, mais la prochaine fois, j'éviterais le coton, qui se froisse assez facilement. Et comme je suis ... plutôt paresseuse et que je n'aime pas du tout repasser...


Aucune difficulté donc, mais cette fois-ci, j'ai voulu faire les choses bien. J'étais assez exigeante pour la couleur du passepoil, et vu que je ne trouvais pas mon bonheur, j'ai décidé de le créer moi-même. J'étais lancée, aussi ai-je cousu mon propre biais dans le même tissu que le tee-shirt, en utilisant ce tuto très clair !


J'étais super fière, c'est sûr que je n'hésiterais plus jamais à faire mon propre biais... En plus, j'aimerais bien faire des bracelets avec du biais, un peu dans ce genre là et si j'utilise des chutes de tissus, il y a moyen que je m'amuse bien ! Enfin, ce sera pour une autre fois...

Bonne soirée ! 

jeudi 28 août 2014

Baaaston !!!

Pour ma première semaine de vacances, je me suis retrouvée seule car chéri devait encore travailler. Pour m'occuper, j'ai donc décidé de faire quelque chose qui me tentait depuis longtemps : faire mes propres bijoux ! Je suis allée dans une petite boutique de loisirs créatifs de ma ville et j'ai pris de quoi faire joujou.

En matière de bijoux, je ne porte pas grand chose : de temps en temps un bracelet, parfois une bague, mais surtout, surtout, des boucles d'oreilles. J'adore ! C'est donc par ça que j'allais commencer, n'est-ce pas ?

Il y a quelques mois, j'avais commandé des petites haches argentées sur A little mercerie (cette boutique est presque aussi addictive que Ravelry ^^). Je les ai utilisées, et... tadaam !


Toutes simples mais plutôt sympas ! Je les aime beaucoup... Et comme il me restait encore deux petites haches, j'ai refait une autre paire, mise en vente sur ma petite boutique ^^

Qu'est-ce que vous en pensez ?

lundi 25 août 2014

J'ai vu le loup !!!

Vous le savez, cet été, je suis allée dans les Alpes me ressourcer, randonner, et manger des pizzas. Mais une des choses que je voulais absolument faire, c'était visiter la filature du Valgaudemar. En tricoteuse indigne, je n'avais aucune idée de comment est produite la laine, c'est maintenant une lacune de comblée !

Je vais vous montrer ce que j'ai vu, par contre, c'était il y a trois semaines et j'ai certainement oublié des choses, donc si je me trompe, n'hésitez pas à me le dire dans les commentaires !

Par contre je vous préviens il y a pas mal de photos, et je vous invite fortement à aller faire une visite sur place si vous passez par là : http://www.filatureduvalgaudemar.com/fr/content/16-visite-guidee

On commence par la toison, que la filature reçoit déjà lavée :


Celle-ci est passée dans "Le loup", une très vieille machine avec des dents qui sépare la laine et "l'aspire" vers une autre pièce où elle retombe en s'étalant. A l'époque, cette opération était réalisée à la main !


Ci-dessus, le fameux Loup, qui date d'une centaine d'année, comme toutes les machines utilisées (impressionnant !)


Là, j'avoue que je n'ai pas trop compris, la laine subit une opération pour être transformée en nappe (voir la photo suivante). Est-ce qu'elle est écrasée, aplatie ? O'Kryn me fait remarquer qu'elle est certainement cardée (heu, par contre, pour comprendre ce que ça veut dire, je vous invite à aller voir ici)


La nappe, donc, c'est ce genre de truc tout fin, arachnéen, qui est replié sur elle-même en plusieurs couches, pour finalement être transformée en un très gros fil à l'apparence solide.


Mais c'est un leurre, parce que ce gros fil tout doux est très fragile, si on tire dessus, tout s'effiloche.


Quand je vous disais que les machines étaient vieilles !


Revenons-en à nos moutons (haha!) : ce gros fil, que vous voyez sur le haut de la photo, est tordu et retordu en bobines, pour en faire un résultat plus fin et surtout beaucoup plus solide ! 

Ce fil est ensuite de nouveau tordu, puis on en fait des échevaux. Ceux-ci sont teints dans des grandes cuves, puis mis à rincer et sécher.


Pour finir, cet échevau est mis en pelote ! Au total, c'est plus de vingt opérations que subit la laine. J'ai trouvé ça très impressionnant ! Et depuis que j'ai vu la fabrication, je vous avoue que je rêve d'apprendre à filer la laine... Je vais essayer de faire un stage cette année pour voir si ça me plaît !

Mais évidemment, vous pensez bien que je n'ai pas ramené que des photos... Voici ce qui se trouve maintenant dans mon stock :


10 pelotes d'andine (j'adore cette laine !) coloris Aster dont je vais faire ceci 

Et 26 pelotes de Cusco coloris canard. C'est beaucoup vous me direz, mais chéri et moi avons tous les deux craqué pour cette laine et cette couleur, du coup j'ai pris assez (enfin j'espère!) pour nous faire à chacun un tricot bien chaud pour cet hiver.

Voilà, j'espère ne pas vous avoir trop barbé avec cet article, mais j'ai vraiment trouvé cette visite très intéressante. Et j'ai hâte de commencer à tricoter cette laine ^^

dimanche 17 août 2014

Cami fleurie

Et voilà, de retour des Alpes où le soleil brillait, contrairement à la Belgique, avec plein de souvenirs, de la laine, des photos, un coup de soleil sur le dessus des oreilles (quand on peut faire dans l'original...) et un châle bien avancé. Mais je vous parlerai de tout ça dans un futur article, parce qu'aujourd'hui, je voulais vous montrer une de mes dernières cousettes, Cami. 

Cami, c'est le nom d'une robe très mignonne dont on voit de nombreuses versions sur la toile, et je les trouve toutes jolies. Je l'ai cousue avec un adorable coton gris avec des fleurs bleues, assez discrètes, acheté au Tissu du Chien vert.


Les explications sont assez claires, même si j'ai eu un peu de mal à trouver où poser les boutonnières. J'ai réduit la largeur de la jupe à 70 cm, et c'est pas plus mal !

J'ai utilisé des boutons bleu très clair, presque de la même couleur que les petites fleurs de mon tissu :


Quand je vous disais que le motif est discret !

En plus, j'ai tout cousu en 42 (si je me souviens bien), alors qu'en général je dois prendre une taille au-dessus au niveau du ventre, et là je suis quand même à l'aise. Enfin, faut pas non plus que je m'enfile un bon gueuleton en la portant, quand même, sinon je ne saurais plus l'enlever ^^

Cet automne, c'est sûr que je vais faire la version manches trois-quart, parce qu'elle est vraiment jolie !

lundi 4 août 2014

On s'arrache !!

Un petit mot pour vous dire qu'il n'y aura plus d'articles d'ici qu'on revienne de vacances (dans quinze jours). On se casse dans les Alpes pour se remettre les idées en place, randonner, profiter de l'air pur et boire du rosé en terrasse ! 

Et aussi, mon appareil photo est en panne, je vais essayer d'en trouver un assez rapidement, donc ne vous inquiétez pas si je met du temps à reprendre les articles... C'est ballot, parce que j'ai vraiment plein de trucs à vous montrer !

A bientôt donc !