dimanche 29 mars 2015

Harvest, fini !

Et voilà ! Après vous avoir montré les étapes du gilet Harvest ici, ici et , je vous le présente aujourd'hui fini ! Ce fût un projet très rapide : un peu plus d'un mois.
 
Alors, vous vous souvenez quand je vous ai conseillé de ne pas lésiner sur la longueur car c'est un gilet bien doudou ? Et bien, évidemment, je l'ai fait trop court. Et puis la laine, la Cascade 220 Heathers, commence déjà à boulocher sous les bras. Ceci dit, je le met quand même assez souvent, surtout vu les températures actuelles. On pourrait croire que cette couleur est difficile à assortir, mais si je porte des couleurs neutres comme du gris en-dessous, ça va super bien.


Et j'ai vraiment la flemme de défaire cette bande de point mousse pour rallonger le gilet (alors que je pourrais, j'ai encore de la laine). Non, c'est au dessus de mes forces, je déteste défaire et refaire !
 
L'épingle vient d'une très jolie boutique trouvée sur etsy : Nicholas and Felice. Elle vient des Etats-Unis, en même temps, dur dur de trouver ce genre d'objet par chez nous ! Ou alors les épingles se ressemblent toutes. J'ai déniché cette boutique une nuit d'insomnie, alors que j'envisageais sérieusement d'emménager aux States pour pouvoir profiter de leur matériel de tricot, leurs laines... Taper un peu "Pin shawl" sur Google, vous allez voir !


Je suis folle de cette épingle ! Par contre je la trouve un peu trop grosse, sur un gilet tricoté en cinq, je n'ai pas trop peur que ça l'abîme, mais il m'en faudra une plus fine pour les châles et gilets plus fins... Mais le plus dur c'est de choisir !
 
Le tricot que j'ai sur mes aiguilles en ce moment sera un peu plus long, tricoté en 3,5, mais super beau je pense !

lundi 23 mars 2015

Le pyjama du corsaire

Il y a quelques mois, alors que chéri m'accompagnait gentiment au salon du tissu de Mons, nous avons craqué pour un coupon de jersey rayé pour lui faire un pyjama. Il faut dire aussi que ses anciens pyjamas avaient les élastiques tellement distendus que les pantalons lui tombaient régulièrement sur les chevilles. Avouez qu'il y a plus glamour.


J'ai mis du temps à lui faire ce pyjama parce qu'il fallait trouver un tissu qui corresponde pour le tee-shirt, coupon que j'ai trouvé chez Sammtex il y a deux mois environ. Et puis j'ai fait beaucoup d'essais pour le pantalon : je suis partie du patron qui se trouve dans le livre Casual wear homme de Christelle Beneytout, mais je l'ai beaucoup modifié parce qu'il n'est pas prévu pour des tissus stretch !


Pour le tee-shirt, comme d'habitude, j'ai utilisé un hors série knipmode sorti en avril dernier. A eux deux, ces ouvrages me permettent de refaire quasi toute la garde-robe du barbu (Barbu qui est glabre maintenant, snif...) ! Après, il ne me reste plus qu'à me mettre à l'ouvrage, et ce n'est pas une mince affaire, parce qu'il faut toujours faire plein de modifications pour que ça tombe bien sur lui.
 
Mais, pourquoi le pyjama du corsaire ? Parce que parfois, ne me demandez pas pourquoi, il remonte son pyjama sur les mollets et se promène pieds nus dans l'appart, et je trouve qu'alors il ressemble à un pirate. Je pense qu'il n'a pas encore fait son deuil d'avoir fini Assassin's Creed Black Flag ! ^^

jeudi 19 mars 2015

Harvest, part three

Aujourd'hui, on attaque les manches ! Donc, je rappelle que pour tricoter le corps, on avait mis les mailles des manches sur des câbles et on les avait laissées comme ça :


Alors c'est très simple, on commence par rajouter des aiguilles au câble, ce qui peut être utile pour tricoter.


Puis on relève quelques mailles, on met un marqueur, on relève encore quelques mailles, et ensuite c'est parti, on tricote en rond jusqu'en bas !


A partir d'un certain point, il faut commencer à faire des diminutions à intervalles régulières à côté du marqueur. C'est ici que j'ai fait quelques modifications :

- la première, c'est que comme mon échantillon n'était pas tout à fait concluant dans la hauteur, j'ai préféré faire des diminutions plus rapprochées (tous les 6 rangs au lieu de tous les 8 rangs)
- la deuxième, c'est dans ma manière de faire mes diminutions. Normalement, on tricote deux mailles ensemble avant le marqueur, et on fait un surjet après. Seulement je trouve (et ce n'est qu'une question de goût) que c'est plus joli si je tricote à chaque fois deux mailles ensemble.

Une fois que toutes les diminutions sont faites, on tricote comme le corps, en jersey, jusqu'à 10 centimètres avant la longueur souhaitée. Puis on fait le reste en point mousse, on rabat les mailles, et on admire le résultat ! 

D'ailleurs, je vous montrerais ça la semaine prochaine !

dimanche 15 mars 2015

Ma chemise champêtre

Une chemise. Le vêtement où il faut être vraiment minutieux, où tout se calcule au millimètre près. Quand notre prof de couture nous a annoncé que ça allait être le premier vêtement de l'année, j'ai eu une microseconde de panique, puis je me suis dit que jamais je ne me serais lancée là-dedans toute seule, alors let's sew !


Alors effectivement, ce fût très minutieux ! Mais le fait est que ma prof est tellement motivante que quand elle cause de précision, je me sens comme un paysan qui suivrait son seigneur jusqu'au bout de l'enfer. Oui, c'est à ce point là qu'elle me motive.
 
D'ailleurs j'ai vachement progressé depuis septembre !


J'ai choisi de faire des fentes indéchirables, qui sont classiques et seyantes. Alors pour ce qui est du modèle, je crois qu'il s'agit d'un ottobre mais je n'en suis plus sûre. Par contre j'ai dû reprendre la chemise car elle était beaucoup trop large ! J'ai ajouté deux pinces dos et deux pinces devant.
 
A la base, je voulais une chemise à rayures. En fait, je voulais le même genre de chemise que porte Max dans 2 broke girls. Et puis, en cherchant une image sur le net, je me suis rendue compte qu'elle portait plus des chemises à carreaux et là ça devenait un peu trop compliqué !
 
Tout ça parce que je ne trouvais pas le tissu dont je rêvais. Je me suis alors rabattue sur ce coton champêtre, parfait pour aller folâtrer dans les champs, trouvé sur tissus.net.


Toutes ces surpiqûres cheveux, ce fût rude !
 
Au final, je suis très contente de ma chemise mais je ne pense pas m'en coudre d'autres. J'y suis arrivée, je suis super fière, mais il faut être trop minutieuse à mon goût. Je préfère les coutures rapides (dit celle qui a déjà deux manteaux à son actif).
 
En tout cas, cet exercice m'aura quand même donné de bons reflexes en couture, je sens bien que mes vêtements home-made sont mieux finis !

jeudi 12 mars 2015

Harvest, part two

Je reviens avec un petit jour de retard pour le pas-à-pas sur le Harvest. Où en étions-nous ? Ah oui, la séparation des manches et du corps. Alors je suis désolée, mais pendant cette opération, mon chat était sur mes genoux et donc je n'ai pas pu me lever pour faire des photos. Mais en fait, c'est assez facile : on commence à tricoter le devant droit, puis on glisse les mailles de la manche droite sur un fil, ou sur un câble. Une fois que c'est fait, on reprend l'aiguille sur lequel a été tricoté le devant, on monte quelques mailles, et sur cette même aiguille on reprend le dos ! Quand on arrive à la deuxième manche on recommence, ce qui donnera ça :


Vous voyez comme la forme de la manche se fait toute seule ? Ensuite vous tricotez le corps en aller-retours sans vous préoccuper des manches. 


Vous vous demandez peut-être pourquoi il y a des aiguilles à mes manches. En fait, je les met parce que j'ai peur que mes mailles glissent sur les câbles. Mais depuis, j'ai investi dans des connecteurs de câbles, et ça donne ça :


Comme ça, je peux essayer mon gilet sans craintes !

Mais revenons à nos moutons. Vous continuez donc le corps jusqu'à 10 cm avant la longueur souhaitée. C'est un gros gilet bien moelleux, donc n'hésitez pas à le faire long ! Ensuite, pour les 10 derniers centimètres, il faut prendre les aiguilles plus petites et tout tricoter en point mousse.


On voit déjà un beau résultat !

Rendez-vous la semaine prochaine pour reprendre les manches, bonne journée !

dimanche 8 mars 2015

Emilie suédoise

Cet automne, je me suis faite une petite liste d'envie pour l'hiver. J'y avais prévu une jupe cercle, peut-être brune. Le printemps sera là dans deux semaines, il était donc grand temps que je m'y mette !


D'autant plus que ce coupon attendait sagement dans une malle depuis septembre ou octobre. J'avais trouvé cette suédine au marché du tissu de Mons (oui, je trouve beaucoup de tissus là-bas). 

Pour ce qui est du patron, j'avais aussi, depuis longtemps, téléchargé le pdf d'Emilie, de Spit up and Stilettos.


Petit bémol : je n'avais qu'un mètre de tissu alors que le patron en conseillait bien plus. Seulement je suis un peu têtue et ce n'est pas ça qui allait m'arrêter. J'ai coupé le dos en deux parties, et surtout j'ai raccourci la jupe d'une dizaine de centimètres ! Mais je l'aurai fait même en ayant assez de tissu parce qu'au final ça donne vraiment une longueur de jupe que j'aime. 


J'ai rajouté un passepoil noir en guise d'ourlet. D'une part, parce que je n'étais pas sûre d'avoir assez de longueur pour faire un vrai ourlet, du fait d'avoir dû raboter autant de tissu un peu au pif. D'autre part, parce que je trouve cette finition super jolie, je l'avais déjà fait avec une jupe chardon !


J'ai donc fait un rappel du passepoil noir avec un bouton bien noir (trouvé par chéri, qui a décidément très bon goût), et avec une fermeture invisible, noire elle aussi !

En parlant de fermeture invisible, je suis super fière ! C'est la première fois que j'y arrive... En fait j'ai commencé par poser la tirette avant de coudre le reste du côté, et pas l'inverse comme j'avais appris au cours.

J'ai trouvé ce patron assez facile (en même temps je n'ai pas lu les instructions, surtout en anglais), et plutôt rapide : une après-midi. Et j'adore le résultat ! Elle est super douce et flatteuse, par contre j'aurai pu élargir un peu la taille. Mais bon, ce sera pour une prochaine fois !

mercredi 4 mars 2015

Harvest, part one

Aujourd'hui, j'inaugure un nouveau genre d'article sur le blog. Il y a un mois, j'ai commencé un bon gros gilet bien chaud sur lequel j'avais craqué sur ravelry :  Harvest, de Tincanknits. Il s'agit d'un cardigan très très simple, adapté aux débutants, et conçu pour toute la famille.

En le tricotant, je me suis souvenue d'un autre projet qui portait un nom similaire, le Harvest Moon. C'était la première fois que je tricotais en anglais et avec des aiguilles circulaires, et je me suis beaucoup aidée des articles d'une blogueuse francophone qui détaillaient la construction du gilet !

Or donc, je me suis dit que si je décortiquais sur mon blog les différentes étapes d'un tricot, ça pourrait peut-être aider certains à se lancer. 

Le Harvest, donc : 


J'ai choisi comme laine la Cascade 220 Heathers. Je voulais une couleur comparable à celle présentée sur le modèle d'origine. Finalement ma laine est plus jaune qu'orange, mais elle a des reflets automnaux très sympathiques. 

L'échantillon n'était pas exactement le même que celui de la laine préconisée (qui me faisait rêver mais qui n'est en vente qu'aux USA, aïe les frais de port !). Ici, j'ai besoin de moins de rangs.


J'ai donc commencé à tricoter le col, en points mousse, avec une petite bande de jersey sur un côté. On voit qu'il y a déjà une petite courbure.


Ensuite, après avoir tricoté un dernier rang, j'ai relevé des mailles tout le long de la bande de jersey et sur le deuxième petit côté. 


Le rang suivant, on rajoute d'autres marqueurs de mailles. On aura ainsi une démarcation entre les différentes parties du pull. Il y a : une bande point mousse qui est la première partie du devant gauche, le reste du devant gauche, la manche gauche, le dos, la manche droite, la première partie du devant droit et une bande de point mousse pour finir le devant droit.


A partir de là, on travaille tout le temps en jersey endroit (sauf pour la bande de point mousse qui, elle, se travaille en point mousse ^^), tout en faisant des augmentations très fréquentes de part et d'autres des marqueurs. On va continuer ainsi jusqu'à la séparation des manches et du corps, dont je vous parlerai mercredi prochain !

Voilà, j'espère que ce premier article vous aura aidé un petit peu. Il s'agit d'une construction très classique pour un cardigan tricoté en top down (c'est-à-dire du bas vers le haut). 

dimanche 1 mars 2015

Le troisième plantain !

Enfin, quand je dis troisième... je ne compte pas les versions manches courtes faites cet été. On est encore en hiver, et je raffole des tee-shirts manches trois quart à glisser sous un gros gilet.

Franchement, j'adore ce patron. Il est très rapide à faire, il est seyant. Et il est super confortable !


D'ailleurs, chaque semaine, je trouve au moins un plantain dans ma pile de linge sale : c'est vraiment le tee-shirt par excellence, que j'enfile sans même y penser après ma journée de travail.


J'ai acheté ce jersey chez Sammtex. Il y en avait trois versions : le rose que j'ai choisi ici, et deux bleus. J'y suis retournée il y a quelques semaines et j'ai craqué sur un des bleus, mais pour en faire une robe. Qui, à mon avis, va attendre quelques mois avant d'être réalisée, vu le stock de tissus que j'ai accumulé ! J'essaye de coudre un coupon par semaine mais c'est pas évident de s'y tenir.


Gros plan sur les motifs du tissu ^^

Après ça, j'ai encore un coupon prévu pour un quatrième plantain puis je vais m'arrêter là, et je vais tenter d'autres patrons, histoire de varier les plaisirs !