dimanche 18 octobre 2015

Ma pochette Totoro

Depuis 2011, je me servais d'un vieux gsm à clapet qui me convenait très bien et qui tenait le coup malgré de nombreuses chutes. Je ne voyais pas l'intérêt d'en changer, et quand je devais envoyer un sms ou surfer avec le smartphone du barbu, ça avait le don de m'énerver, je n'y arrivais pas.

Malgré tout, l'idée de passer du côté obscur de la technologie me trottait dans la tête depuis quelques mois. Avec ma petite cocotte qui arrivera bientôt, j'aime bien savoir que je ne devrais pas chercher après l'appareil photo pour immortaliser son premier sourire, ses grimaces... Et puis, j'avoue, j'avais envie d'essayer Instagram !

Alors quand mon opérateur mobile m'a proposé de renouveler mon abonnement en m'offrant un smartphone à 1 euro, je me suis dit que ce serait l'occasion. Résultat : je l'adore !!! Je sais, je suis faible.


Mais comparé à mon ancien téléphone, il me semble si léger, si fragile, et je suis si maladroite... Alors j'ai décidé de me coudre une housse, quelque chose qui ne fasse pas trop mémère... En surfant sur le net, j'ai trouvé ce tuto pour une housse Totoro en feutrine ! Yeah, c'était exactement ce qu'il me fallait !

La feutrine, venant de chez Sammtex, m'a coûté la somme exorbitante d'1euro80, et j'ai de quoi en faire une deuxième voire même une troisième. Et comme monsieur a trouvé cette housse trop géniale, il en veut une aussi, donc ça tombe bien ! 

Le tuto est vraiment très bien expliqué. J'ai rajouté 0,5 cm tout le long du rectangle principal pour être sûre d'avoir de la place.


La doublure est une chute d'un coton acheté aux Tissus du chien vert, si je ne m'abuse, et déjà utilisé pour une robe Cami et une pochette à bijoux. Il ne m'en reste qu'un tout petit carré que je garde précieusement, je suis sûre qu'il sera utilisé un jour où l'autre ! 

Je suis super contente de cette housse même si je trouve qu'elle a plusieurs défauts : les V brodés sur le ventre partent un peu en cacahuète, et surtout je trouve que ce Totoro a un air un peu sévère. Et un peu ahuri aussi, mais ça fait partie du personnage ^^

Et Instagram, dans tout ça ? Et bien oui, je m'y suis inscrite et je suis un peu accro. Je me surprends à faire des mises en scène sous l'oeil sceptique de l'amoureux qui se dit : "mais qu'est-ce qu'elle fait avec ce chocolat chaud là?" 

Bref, mon compte est Le fil de Saria (quelle originalité !^^) et en fait on y trouve surtout des photos de mes chats, mais promis, il y aura de plus en plus de tricot ^^ 

dimanche 11 octobre 2015

La traversée de la manche

Il y a un an, en septembre 2014, j'avais acheté le magazine Fait main car il y avait des patrons spécial grossesse. Bon, il m'aura fallu un an pour faire la tunique, mais ça valait l'investissement ! ^^


Elle est très confortable et plutôt seyante, mais l'élastique a tendance à remonter sur la poitrine. Si j'ai bien compris, c'est un défaut que l'on retrouve souvent sur les vêtements de grossesse. J'avais fait une toile mais je ne l'avais pas remarqué, dommage !


J'aime beaucoup ce petit col mao, très féminin. 

Sur le modèle de base, les manches sont elles aussi élastiquées, et je trouvais ça très moche. J'ai donc choisi de changer les bas de manches et de les rendre moins larges pour un côté plus passe-partout. Problème, elles étaient beaucoup trop étroites ! J'étais vraiment déçue mais heureusement une copine des cours de couture m'a conseillé de faire des fentes, ce que j'ai fait illico presto !



Bon, elles n'ont pas été faites dans les règles de l'art, mais dans deux mois je ne porterais déjà plus cette tunique, alors... En attendant, c'est bien pratique ! 

En plus  j'adore ce tissu, une popeline de coton achetée... je ne me souviens plus où. J'avais à la base prévu d'en faire une Belladone. La couleur est vraiment magnifique !


La fluidité du tissu permet d'éviter le côté trop montgolfière, même si avec un ventre pareil, je ne leurre personne. Même de dos : j'ai l'impression de marcher comme un pingouin !

Bref, je suis très contente de cette petite tunique. Il ne me reste plus qu'un manteau à coudre et ensuite je vais arrêter les vêtements de grossesse, parce que c'est bientôt la fin, hélas !