vendredi 9 septembre 2016

Working girl

Cette année, aux cours de couture, on a commencé par faire une robe en jersey (échec total dont vous ne verrez pas une trace ici), une veste et une jupe. Je n'ai même pas eu le temps de finir la jupe qui attendra cet automne pour voir le jour, par contre je peux vous présenter la veste.

Alors je vous préviens tout de suite, ce n'est pas concluant. J'ai fait erreur sur erreur, sur le choix du patron, sur le choix du tissu, sur les marges de couture... La fatigue des premiers mois d'un nouveau né n'aide pas vraiment à coudre !


Le patron, donc, vient d'un magazine Diana. Oui mais. J'ai enlevé les basques. Ainsi que les poches. Et aussi la fermeture éclair et le col. Comment ça, j'aurai pu choisir un autre patron beaucoup plus simple puisque celui-ci ne me convenait pas ? Et bien, ça ne m'est pas venu à l'esprit. Et puis, l'inconvénient au cours de couture, c'est qu'on doit toutes se mettre d'accord sur maximum 8 patrons, pour faciliter la tâche de la prof, ce qui est tout à fait compréhensible.


Le tissu aurait très bien pu convenir pour une autre veste. Je l'ai trouvé au marché du tissu de Namur il y a plus d'un an, j'avais prévu d'en faire une jupe de grossesse. C'est un genre de toile avec des broderies blanches. Enfin, elles étaient blanches quand je l'ai acheté, puis je l'ai lavé avant de le coudre parce que je suis bonne élève, mais le tissu brun a déteint sur les broderies qui sont devenues beiges. Bon, c'est joli aussi, mais ce n'est pas ce que j'avais acheté.

La réalisation s'est passé sans trop d'encombre, à part que j'ai parfois des marges de couture à deux cm, et parfois à trois. Et pour finir... De face, ça va encore malgré le côté mémérisant, mais de dos, c'est beaucoup trop large et ce n'est vraiment pas seyant. En plus, ça ne s'assemble pas vraiment au reste de ma garde robe. Aller hop, directement dans le bac des vêtements à upcycler !


Je ne pourrais malheureusement pas continuer les cours de couture l'année prochaine, n'ayant pas pu finir tous les projets. De toute façon, je n'arrivais plus à m'organiser. C'est dommage parce que j'ai vraiment appris beaucoup, et surtout à soigner mes ouvrages, et pas seulement les finitions, puisque j'ai naturellement tendance à bâcler. Et cette leçon, je l'applique même maintenant à mes tricots ^^