mardi 20 juin 2017

Gabriel # 1

Pour l'instant, j'ai envie de me coudre des basiques. Plein de basiques. Et quoi de plus basique qu'un tee-shirt en jersey ? Surtout que je ne porte presque que ça. J'ai donc acheté le livre Coudre le stretch de Marie Poisson, dans l'optique de coudre Briac, Lucette et Erell, trois gros coup de coeur.


Et pourtant, aujourd'hui je vais vous parler du tee-shirt Gabriel. Qui au final me plaît énormément ! Bon, je vous explique : au marché du tissu de Mons, j'avais acheté deux coupons de jersey de 80 cm, ce qu'il fallait pour le Erell. Toute guillerette, je me lance dans le tee-shirt kimono... A l'essayage : ça ne me va pas du tout. Alors, peut-être que je pourrais réfléchir aux modifications à faire pour ma morphologie, mais vraiment, je n'en ai pas la moindre envie. Je me casse déjà assez la tête avec la recherche du patron ultime de jeans pour homme, alors quand je me couds un tee-shirt en jersey, je veux que ça roule !


Heureusement, j'avais commencé par le coupon que j'aimais le moins (c'est l'homme qui avait insisté pour que je le prenne), et il sera bientôt transformé en petite culotte :-)

Pour le deuxième coupon, qui lui me plaisait énormément, je ne voulais pas me rater. En même temps, avec 80 cm, je n'avais pas des masses de choix... J'avais vu quelques réalisations du débardeur Gabriel qui me plaisaient, je me suis lancée. J'ai coupé une taille 44, en suivant les conseils de Marie Poisson qui conseille de prendre les mesures d'un tee-shirt qu'on adore. Et bien c'est parfait, vraiment parfait ! 


Je me sens super bien dedans, et en même temps très jolie. J'ai envie de m'en refaire tout plein, mais avant je vais me faire des Lucette (pour vider le stock de tissu).

Sinon, qu'est-ce que j'ai pensé du livre ? Le concept est génial, si vous aimez un tant soit peu porter du jersey, que ce soit en tee-shirt, robe ou tunique, vous trouverez forcément votre bonheur, puisque les huit modèles proposés ont différentes encolures, longueurs, manches, etc. Les explications des modèles de base sont très simples.


Par contre, les changements d'encolure ne se trouvent pas dans l'explication du modèle. Ce qui est logique, puisque ces encolures sont disponibles pour plusieurs modèles. Ce qui est embêtant, c'est qu'il faut se référer à plusieurs autres parties du livre pour tout comprendre. Il faut aller à la page 155, puis à la page 60... J'avais l'impression d'être dans un livre dont vous êtes le héros !

Bon, je râle un peu mais si on fait attention il n'y a pas de problèmes. D'ailleurs je n'ai jamais entendu parler de ce problème avant, donc pas de panique, ça vaut la peine ! C'est juste qu'il faut bien tout lire.


J'ai presque tout cousu à la surjeteuse, sauf les bandes d'encolure et d'emmanchures. Par contre, j'ai eu un petit problème, puisque parfois les extrémités des coutures se détendaient... Est-ce que vous avez déjà eu ce problème ?

dimanche 11 juin 2017

Once upon a time sampler : juin

Cette fois-ci, j'ai été sage et je n'ai pas triché : j'ai bel et bien attendu le 1er juin pour continuer ce point de croix ! Mais j'ai eu beaucoup de bonheur à le faire, comme toujours. 


En plus, cette fois-ci, toute la bordure et les cases sont faites, du coup il ne me reste plus qu'à remplir ces cases et ça me donne encore plus envie de continuer. Un peu comme quand on avait des albums panini, en étant gosses, et qu'on voulait tout compléter ^^


Bref, je me suis bien amusée, et cette fois-ci je n'ai aucune erreur. La petite princesse est toute mignonne et les matelas et la couverture sont choupis à souhait. J'ai juste changé la couleur de la lune et des étoiles, car si je les avais fait en blanc comme prévu on n'aurait rien vu ou presque. 


A part ça, rien à dire, j'aime toujours autant ce design et tous ces petits détails. Au début, je me suis dit qu'on lui avait donné une couverture rapiécée, mais en fait il s'agit d'un motif floral, ce qui est plus logique ^^


Sinon, je trouve quand même que le petit pois est vachement gros, non ? Il est aussi épais qu'un matelas ! Je comprends qu'elle soit toute courbatue, cette princesse ! ^^

dimanche 4 juin 2017

Tryst

En avril, pour succéder au 3 color cashmere shawl sur mes aiguilles, il me fallait un projet plein de couleur. Pas forcément multicolore, mais une teinte vibrante, lumineuse... Or, rien dans mon stock ne me faisait cet effet là. Du moins rien qui ne puisse se tricoter pour cette saison. J'avais bien commandé de la laine chez drops, mais je n'avais pas envie d'attendre pour monter un nouveau projet.


Alors je me suis dit flûte, pourquoi est-ce qu'on doit absolument tricoter en fonction des températures ? Certes, ça a une certaine logique, mais parfois, il faut faire des folies dans la vie. Alors j'ai mis la main sur la couleur qui me parlait le plus dans mon stash, et j'ai entamé un châle d'hiver. En dk. Oui oui. Ce qui en fait le châle le plus épais de ma collection. Et bien vous savez quoi ? J'ai quand même réussi à le mettre en plein mois de mai, et sans avoir trop chaud ! 


Je l'utilise principalement le soir, quand on s'attarde sur la terrasse et que je n'ai qu'une petite robe sans manche. Les températures commencent à baisser, une petite brise fraîche, mais j'ai envie de prolonger ce moment en amoureux... Et même à l'intérieur, dans le salon, quand il faut monter pour aller chercher un petit gilet mais que... trop la flemme, le châle est à côté de moi parce qu'on n'a toujours pas eu le temps de le prendre en photo, ça fera bien l'affaire ^^


Sinon, que dire du modèle ? Son nom est Tryst, de Melanie Berg. Je l'ai un peu modifié parce que je n'aimais pas le rendu point mousse, donc j'ai fait du jersey pour le corps du châle. Pour la bordure, j'ai été obligée de repasser au point mousse mais je trouve que la démarcation n'est pas choquante. D'ailleurs, la bordure est un peu longuette à tricoter même si pas difficile, il ne s'agit que de mailles glissées, ce qui forme un joli motif. Mais je dois vous avouer que certains rangs étaient assez pénibles. Rien d'insurmontable ceci dit et je suis très contente du résultat. L'homme n'aime pas trop le choix des couleurs, mais tant pis.


A la base, c'est la laine Cusco (de la filature du Valgaudemar), la même que celle utilisée pour tricoter le dernier pull du chéri, qui m'avait inspirée. Pour compléter le châle, j'ai juste été piocher dans mon stock de la dk qui pourrait bien se marier avec, et c'est ce gris clair qui a remporté la bataille. Il s'agit de l'Idéal de Bergère de france


Et puis pour cet automne-hiver, avec un manteau, ça donner très bien aussi ! Allez zou, au placard pour quelques mois ^^

dimanche 28 mai 2017

Une robe toute simple

La dernière fois que nous avons été dans un magasin de tissu, chéri et moi, il a craqué pour une toile de coton beige avec des petits coeurs roses, bruns et blancs dessus, pour que je fasse une robe à notre poulette. Je dois vous avouer que j'étais très sceptique. Mais dans le passé, après de nombreuses discussions, nous étions tombé d'accord que dans notre foyer, c'est à 90 % lui le maître du bon goût. Alors j'en ai pris 1m50 dans l'idée de lui faire une petite robe trapèze. Je n'avais malheureusement pas le patron avec moi parce que sinon j'aurai vu qu'il ne fallait que 80 cm...


J'en ai fait une robe trapèze, donc, issue du livre Intemporels pour bébé. J'ai cousu une taille 18 mois, puisque c'est ce qu'elle porte dans le commerce... Et bien c'est quand même vachement grand ! Ceci dit, ce n'est pas trop grave car c'est une robe qui pourra être portée en hiver aussi, avec un tee-shirt et un petit gilet... Et comme j'avais deux fois trop de tissu, je vais la refaire en taille 12 mois pour cet été, en espérant que ça tombera bien !


Oui parce qu'il est important que je trouve la bonne taille, parce que nous revenons du marché du tissu où nous sommes tombés sur un stand qui vendait le même tissu... et aussi plein d'autres de la même qualité mais avec des motifs différents ! L'homme avait la petite dans les bras, et à chaque fois qu'il soulevait un rouleau il poussait des cris de joie en le montrant à la poulette : "Oh regarde, c'est quoi ça ? Une coccinelle ? Et là ? Une vache ? Qu'est-ce que ça fait la vache ? Meuh ? Bravo !" etc, etc. 


Comme il voulait tous les prendre, je lui ai dis qu'il pouvait en choisir trois. J'en ferais une ou deux cet été et la troisième l'année prochaine.

Bon, et sinon, qu'est-ce que j'en pense, moi ? Et bien, je la trouve tellement chou dans cette robe, même si elle est trop grande ! J'ai très hâte de lui en refaire. En plus c'est du tissu qui est solide mais en même temps assez frais pour l'été. Moi qui avait prévu de lui faire des shorts et des jupes, finalement je ne vais lui faire que des petites robes, toujours le même modèle qui met bien les motifs en valeur. Mais ce sont des coutures rapides et très satisfaisantes, ce qui fait du bien puisqu'en ce moment je jongle entre les jeans et les chemises !


dimanche 21 mai 2017

Chemise pour homme # 1

Enfin ! Enfin, j'ai cousu un vêtement pour adulte qui est un succès ! Bon, à 90 %. Mais quand même, danse de la joie ^^


Il y a deux ans, l'homme avait choisi deux coupons de coton au marché du tissu de Namur, en me demandant de lui coudre des chemises d'été à manches courtes. Mais la vie à fait que je n'ai pu m'y atteler que ce printemps. J'ai commencé par coudre le tissu qui lui plaisait le moins, et j'ai utilisé le livre Casual wear pour hommes, qui est à mon sens une véritable pépite pour enrichir la garde-robe de l'amoureux.


Pour ce premier essai, je n'ai rien changé au patron, qui a donc fait office de toile. J'ai eu un peu de mal à raccorder les carreaux, et pourtant je me suis appliquée ! Pour la prochaine, je vais demander l'aide de l'homme qui a l'esprit beaucoup plus logique et méticuleux que moi.


La réalisation a été très simple et agréable. Je l'ai terminée cette semaine... et depuis, l'homme ne la quitte plus ! Je vais devoir ruser pour pouvoir la laver ! C'est un style qui lui va très, très bien, à mon grand étonnement. C'est peut-être le fait qu'il aie changé de lunettes, mais je le trouve très élégant et mignon !


Bon, par contre, il y aura des modifications pour la prochaine. Déjà, je vais la rallonger d'au moins 5 cm. Pour la largeur, c'est parfait, et j'ai fait une taille intermédiaire entre le 42 et le 44. Ensuite, il y a quelque chose qui ne me plaît pas avec les manches, qui "rebiquent" sur les côtés. Je ne sais pas trop quoi faire à ce niveau-là, je ne suis pas sûre de l'origine du problème, même à l'aide de mon livre de couture pratique burda. Du coup je n'ose pas trop toucher au patron de peur de faire pis que mieux... Si vous connaissez la solution, n'hésitez pas à m'en parler !

jeudi 18 mai 2017

GAAA # 14 : Barbara McIntire

Et encore un carré de ma couverture ! Est-ce qu'elle sera terminée d'ici la fin du prochain hiver ? Suspense suspense !


Que dire de ce carré-ci ? J'ai eu beaucoup de mal à tricoter la première moitié, qui m'ennuyait pas mal. Il faut dire que c'est une construction classique qui ressemblait fort au précédent. Puis j'ai fait une bonne pause le temps de faire des travaux et d'avancer sur mon point de croix. Quand j'ai repris les aiguilles après 10 jours sans les toucher, je me suis régalée et je l'ai finit en une après-midi ! Comme quoi, quand ça veut pas, il vaut mieux ne pas forcer et faire une pause.


Sinon, il est très beau et donnera très bien quand la couverture sera finie. Et je vais bientôt devoir commander la laine pour la quatrième couleur, car il ne me reste plus qu'un carré en brun à faire avant de commencer le gris. Haut les coeurs !

dimanche 14 mai 2017

Once upon a time sampler : mai

Ces deux dernières semaines, j'ai beaucoup fait de point de croix. Non seulement j'ai brodé la partie du mois de mai, mais en plus j'ai continué sur ma lancée pour faire presque toute la bordure du projet ainsi que les cases. Ce qui me donne un très joli résultat et une vue d'ensemble, avec une très nette envie de remplir toutes les cases au plus vite !


Le thème de ce mois était Jack et le haricot magique. Je ne connaissais pas vraiment le conte même si j'en avais déjà entendu parler, alors je suis allée voir sur wikipédia ^^ Parce que ce patron est tellement détaillé et fourni que j'ai peur de ne pas comprendre toute la signification d'un symbole en ne connaissant pas l'histoire.


Bref. Vous avez vu ce mignon petit rouge-gorge ? Et cette vache trop choupi ? Ce que j'ai le plus aimé, c'est cette grande pousse de haricot, dont les racines s'enfoncent dans la terre, avec des couleurs tellement naturelles ! La petite bourse d'or est vraiment une révélation, puisque sur le patron écrit je ne voyais pas du tout ce que c'était, et l'homme non plus. Une fois brodée, on l'a reconnue tout de suite.


Par contre, j'ai fait plusieurs erreurs. La première, tout en bas de la pousse de haricot, et je m'en suis aperçue une fois tout en haut. Je craignais d'abîmer la toile si je défaisais tout. Et puis, avouons-le, j'avais la flemme. La deuxième, en brodant la petite maison. Le problème est que le patron est imprimé sur quatre pages, et que ce carré est justement divisé en quatre. J'aurai dû être plus attentive. Mais bon, du coup j'ai un peu improvisé, inversé des motifs, et au final ça rend très bien, non ? Le fait est qu'en cas d'erreur, on ne peut pas décaler un peu le motif, parce que tout est très fourni et détaillé. Mais l'avantage, c'est qu'il y a plein de petits motifs qu'on peut faire rentrer dans l'espace dégagé : par exemple, j'ai remplacé une pièce d'or par un flocon de neige. Je ne sais pas trop si j'ai été claire.


Enfin, tout ça pour dire que plus ça va, plus ce projet me plaît ! Au mois de juin, ce sera la princesse et le petit pois.

dimanche 7 mai 2017

Baby leaf cardigan

Parfois, tenir un blog, ça peut servir. Notamment quand on a la flemme de coudre des boutons sur un petit gilet pour sa fille, terminé il y a trois semaines. Parce que j'avais envie d'écrire un article dessus, je me suis enfin décidée !


Il s'agit du modèle Baby leaf cardigan de Kasia Lubinska, qui propose plein de jolis modèles pour petites filles. Je l'ai fait en taille 2 ans et j'ai utilisé de la laine Annel rapido fine que j'avais en stock mais qui, il faut bien l'avouer, ne m'inspirait pas trop.

D'ailleurs, je me suis un peu ennuyée en tricotant ce modèle. Je venais de finir mon 3 color cashmere shawl, et j'étais encore dans l'euphorie de ces jolies couleurs, alors tricoter du blanc tout bête, bof bof.


Mais la bonne nouvelle, c'est qu'il ne me reste plus grand chose en stock pour tricoter des habits pour la poulette, du moins dans sa taille, donc je vais pouvoir de nouveau acheter des coloris qui me plaisent plus, youpi ! En plus j'ai eu de gros coups de coeur sur ravelry pour des vêtements pour la petite, et je pense que je vais prendre les mêmes coloris que présentés : le Fawn hoodie et le Juniper sweater.


Ceci dit, ce petit gilet lui va très bien, il n'est pas trop chaud, parfait pour les températures actuelles. Mademoiselle M adore les boutons, contrairement à son père qui avait choisi des roses tout simples. Mignon, mais à même pas 18 mois on peut quand même se permettre de la fantaisie ! Bon, pour être tout à fait honnête, je pense qu'elle aurait tout autant aimé le choix de son papa, puisque après tout elle aime tous les boutons que je lui couds.

mercredi 3 mai 2017

Jeans pour homme :1er essai

Trouver un jeans pour l'homme dans les magasins ; que c'est difficile ! Il y a toujours quelque chose qui ne va pas. Il y a deux ans, j'avais essayé de lui coudre un jeans qui s'est finalement transformé en bermuda. Maintenant, il sert à faire des travaux dans la maison parce que je n'avais vraiment pas choisi un bon tissu et ça ne ressemble plus à rien. En effet, j'avais pris un jeans très extensible (franchement, on pourrait en faire un Safran), ce qui n'était pas du tout adapté au patron Knipmode que j'avais utilisé.


Cette année, j'ai eu envie de trouver LE patron parfait de jeans pour mon chéri. Quitte à faire de nombreux essais. Alors j'ai ressorti le livre Casual wear homme de Christelle Beneytout, dans lequel on trouve pas mal de patrons qui sont très bien pour faire une garde-robe masculine basique, sans chichis, ce qui correspond parfaitement à mon amoureux.


J'ai décidé de me lancer sans faire de modifications pour cette première fois, même si je me doutais bien que ce ne serait pas parfait. J'ai fait une taille 44 sauf à la taille où j'ai fait le 46. Résultat ? Très améliorable. Déjà, je vais faire du 44 partout car la ceinture est un peu large. Mais surtout, la fourche dos est bien trop courte pour mon homme. Il faudrait que je rajoute au moins 5 cm !


A part ça, le patron est très bien expliqué. J'ai eu un peu de mal à comprendre la pose de la braguette mais en m'aidant de mes cours (heureusement que je les ai gardés d'ailleurs) je m'en suis sortie.


J'ai prévu de bientôt lui faire un bermuda, tiré du même bouquin, et c'est la même base de patron. Je sais donc quelles sont les plus grandes modifications à faire. Petit à petit, je vais me rapprocher de mon objectif !

dimanche 30 avril 2017

3 color cashmere shawl

Ce qu'il y a de bien quand on décide de se mettre en no-buy, c'est que l'on ne craque pas sur tous les patrons qui passent et qui font le buzz. Par contre, quand il s'agit d'un coup de coeur qui dure quelques mois, dont on rêve régulièrement, on sait que ça va être un projet génial.

C'est ce qui s'est passé avec la sortie du célèbre châle 3 color cashmere shawl de Joji Locatelli. On en a vu plein de versions, toutes plus jolies les unes que les autres, et elles me faisaient baver.


Dans mon stock, j'avais quelques pelotes d'Andine de la filature du Valgaudemar : les coloris Tourbe (reste de mon châle Mizzle), Aster (reste de mon gilet Méridien) et Prune (une écharpe détricotée car très peu portée). Ensemble, ça faisait un combo parfait. Pour choisir la couleur contrastante, j'ai surtout fait attention au métrage, puisque je n'avais pas beaucoup de gris. D'ailleurs je n'en ai pas eu assez et j'ai dû faire deux rangs en jersey en Aster pour rattraper le bon nombre de mailles. Quand j'ai demandé au chéri si ça se voyait beaucoup, il n'a jamais compris ce que je lui expliquais parce qu'il ne voyait vraiment pas où il pouvait y avoir une erreur.


Alors franchement, j'ai adoré ce projet, j'étais accro à mes aiguilles ! Déjà, l'alternance des couleurs et des points est très distrayante. Ensuite, la douceur de la laine (c'est vraiment une qualité que j'affectionne beaucoup). Et puis... les couleurs. Sincèrement, du violet et du gris, c'est tellement moi ! J'ai tendance à justement choisir des couleurs que je n'ai pas dans ma garde-robe "parce que j'ai peur de m'ennuyer si je tricote tout le temps la même gamme chromatique". Mais je vais vous dire, c'est n'importe quoi. 


Tricoter ces couleurs avec tellement d'entrain m'a fait réaliser quelque chose que le chéri me dit depuis longtemps, c'est-à-dire de rester cohérente. Alors j'ai pris une grande résolution et je vais dorénavant me cantonner à quelques couleurs : le violet, le gris, le brun, le bordeaux et le bleu. Mais il existe tellement de nuances ! Je ne vois pas comment je pourrais me lasser. 


De plus, j'ai décidé de donner certaines laines qui ne me correspondaient pas, au lieu de vouloir faire absolument avec ce que j'ai. Et y compris pour la poulette. Bon, vous verrez encore passer de temps en temps du vert parce que j'en ai encore beaucoup en stock et que je ne peux pas me résoudre à tout vider.


Bon, revenons à nos moutons. Ce châle est juste splendide. Je l'adore, il est doux, pas trop chaud, il me va bien au teint ^^, il est parfait. Je l'aime d'amûr et il ne me quitte plus. Un pur bonheur à tricoter. Peut-être que je le referais un jour, dans une autre combinaison de couleur.

Et il me reste encore quelques pelotes d'andine, deux de aster et presque une entière de prune, j'ai l'intention d'en faire des mitaines (comme ça je serais raccord).


(Juste parce que j'adore mes pantoufles lapin)

mercredi 26 avril 2017

Home sweet home

Auourd'hui, je vais vous présenter un projet au point de croix fait au mois de mai... de l'année passée. Et je ne dis pas "commencé", non non, je l'ai débuté et bien terminé il y a presque un an. Seulement voilà, il fallait le repasser et l'encadrer. Et ça, ça me semblait vraiment insurmontable ^^


Il s'agit d'un clin d'oeil au jeu pokemon, le rouge, celui de mon enfance, plein de pixels (ce qui est parfait pour le point de croix) et en noir et blanc. J'ai déniché ce modèle sur Etsy, et plus particulièrement dans la boutique Fingerpricks. Je l'ai trouvé tellement mignon, et en plus j'étais en plein rêve d'emménagement dans notre petit nid d'amour. Le fait qu'on n'y aie emménagé qu'en novembre ne m'a pas forcément donné la motivation d'encadrer ce projet.


C'était très sympa à faire mais il n'y avait vraiment pas assez de couleur à mon goût. Le résultat me plaît beaucoup. 

Maintenant, la grande question, c'est : où allons-nous exposer mes points de croix ? Parce que j'ai envie d'en faire plein d'autres, il y en a plein de rigolos / geeks sur etsy ! Bon, on trouvera bien.

samedi 22 avril 2017

Datura, 1er essai

En ce moment, je fais beaucoup d'expérimentations en couture. Je décalque, je coupe, je couds, je modifie le patron, et on recommence ! Le seul problème c'est que je m'attaque à plusieurs patrons en même temps, pour l'homme comme pour moi. 

Il me manque beaucoup de hauts légers pour l'été, alors je cherche après un patron de blouse légère en chaîne et trame, pour pouvoir utiliser mes jolis cotons. Je n'ai jamais eu de problème avec les patrons Deer and doe, et j'ai eu le patron de la blouse Datura à un prix intéressant d'occasion.


Pour cette première version, j'ai recyclé une robe de grossesse d'il y a deux ans (j'ai commencé par noter l'année passée, mais non, c'était il y a déjà deux ans, snif) que j'avais déjà recoupée en blouse Carme. Que je ne vous ai jamais montré parce que ce fût un échec critique. J'ai fait une version très simple, avec le bas droit (parce que je n'avais pas assez de tissu) et sans triangle ni col claudine.

J'ai eu un peu de mal avec la doublure de l'empiècement, alors je suis allée me coucher et le lendemain, avec l'aide d'internet, c'est passé tout seul.

Verdict ? Bof bof. Je l'ai coupée en taille 42 alors que mes mensurations indiquent plutôt du 44, et c'est encore bien large. Surtout au niveau des emmanchures et de l'encolure. Et puis... c'est un peu trop court et pas très flatteur. Sans compter que le tissu n'est pas assez fluide, je pense. Quand je me suis vue dans le miroir, j'ai eu une grosse déception et je voulais directement revendre le patron, mais l'homme m'a encouragée à faire des modifications jusqu'à ce que j'ai un chouette patron. En effet, il trouverait ça dommage que je tombe sur un joli tissu et que je ne le prenne pas parce qu'aucun patron ne lui correspondrait. 


L'amoureux ayant le chic pour me remonter le moral et me donner des ailes (encore plus efficace que le redbull, cet homme), j'ai directement fait quelques modifications et je verrais bien ce que ça donnera à la prochaine version. En attendant, ça me fait toujours une petite blouse légère pour l'été, même si elle n'est pas parfaite !

mardi 18 avril 2017

L'après-dernier pull

Vous vous rappelez, il y a un an, quand j'avais affirmé que c'était fini, qu'on ne m'y reprendrait plus, que je ne tricoterais plus de pull pour l'homme ? J'ai menti ^^ Il y a quelques années, on avait acheté 26 pelotes de Cusco, de la filature du Valgaudemar, coloris Canard. Il était prévu que j'en fasse un pull pour chaque... Alors il fallait quand même que je lui tricote un nouveau pull !


Première difficulté : trouver un patron qui ne soit pas "trop chaud". A savoir, pas de torsade, pas de côtes... Bref, du jersey pur et dur. Un pull, pas un gilet. Un truc très simple. De préférence sans couture et en top-down, mais on va pas chipoter. Et bien figurez-vous que ce genre de patron n'est pas facile à trouver, du moins je n'en ai trouvé aucun qui correspondait à mon échantillon. Le seul qui allait plus ou moins était un pull en jacquard, My dear deer, avec un dessin de biche, parfait pour Noêl, si ce n'est que je déteste tricoter le jacquard. Pas grave, je vire les biches !


Il se tricote de bas en haut, soit, mais ce qui m'embête, c'est que chaque morceau doit être fait séparément. Et ça, je suis pas d'accord : j'ai eu bien trop de mésaventures pour les pulls de l'homme qui ne tombent jamais pile poil.

Je transforme donc le corps pour le tricoter en rond, assez rapidement. Je me lance dans la taille L, c'est parti, je tricote presque trente cm de jersey quand je me dis que quand même, ce serait bien qu'il essaye. Parce que je fais tout un foin pour avoir la possibilité de l'essayer en cours de route, mais j'oublie de le faire ^^


Et bien, ça n'a pas manqué, il était beaucoup trop large ! Bon, je défais tout et je calcule le bon nombre de mailles en me basant sur les mesures du dernier pull qui lui va très bien. Au final, je le fais un peu plus large qu'en taille M. C'est reparti, je tricote les côtes... et là je me rends compte que j'ai vrillé l'ouvrage dès les premiers rangs, il faut recommencer de nouveau, grr ! 

La troisième tentative sera la bonne, je tricote tout le corps, et couds les épaules, ça lui va super bien. Puis je fais les manches, à plat. J'ai fait quelques modifications au niveau de l'emmanchure tant au niveau du corps que des manches, Au moment de l'assemblage... Une manche va très bien, l'autre est trop petite. J'ai détricote la tête de manche, je la refais, ça ne va toujours pas. Je me rends compte que j'ai fait une erreur au niveau du dos, hop, on le refait ! 


Je pense qu'en tout j'ai tricoté l'équivalent de deux pulls pour homme grand gabarit, seulement au jersey, mais à la fin on est quand même très contents du résultat, lui comme moi ! Ce qui est dommage c'est qu'on remarque des différences de bain, ce que je n'avais pas vu pendant que je le tricotais. Mais franchement, je ne recommence pas ! 

Bon, cette fois-ci, je peux vous le dire, c'est le dernier ! Ok pour lui coudre tous les sweatshirts qu'il veut, mais les seuls tricots pour homme qui tomberont de mes aiguilles seront dorénavant des chaussettes, écharpes et bonnets. 

mercredi 12 avril 2017

Once upon a time sampler : avril

31 mars, 19h. Je n'ai aucun projet vraiment enthousiasmant sur les aiguilles, et je suis trop fatiguée pour coudre. J'ai fait le tour des sites et blogs qui m'intéressent. Je tourne en rond. 


"Chéri, c'est vraiment de la triche si je commence mon point de croix ce soir ? En plus, je n'aurai pas le temps de broder ce week-end, tu comprends...
- Mais non, ce n'est pas de la triche.
- Youpi !"


C'est ainsi que je me suis jetée sur Boucle d'or et les trois ours, le thème du mois d'avril pour mon Once upon a time sampler de The frosted pumpkin stitchery.


Et quel bonheur, mais quel bonheur ! J'ai retrouvé avec plaisir ces petits détails trop choupi, une Boucle d'or au sourire malicieux, et des ours qui ont trop la classe, avec un noeud papillon pour le papa ours et un joli noeud rose pour la maman ours. A côté de ces personnages, beaucoup de petits objets qui rappellent le conte, dont un qui m'intrigue : c'est quoi ce petit truc brun, jaune et blanc ? Je le montre à l'homme mon sauveur qui voit tout de suite une abeille. Ah oui, effectivement. 

J'ai très hâte de commencer celui du mois de mai !