mercredi 29 mars 2017

Une blouse improvisée

En ce moment, je recommence à me poser des questions sur mon style. Et notamment, sur les hauts. Il fût un temps où je portais beaucoup, beaucoup mes plantains. Seulement, il faut l'avouer, mon corps a un peu changé depuis la naissance de la poulette, et ce modèle ne me met plus en valeur : le décolleté est trop important et le jersey ne sied plus à mon bidou. Certes, je pourrais faire du sport pour le raffermir. Mais je préfère me coudre d'autres hauts ^^

Alors j'ai décidé de me recoudre une autre blouse carme modifiée (sans le plastron ni même la patte de boutonnage). Et j'ai pris un tissu bien fluide, celui utilisé pour ma robe Sureau il y a trois ans. En fait, c'est de la robe elle-même que j'ai récupéré le tissu, puisque je ne la mettais plus (elle était devenue trop petite).


J'ai gardé les manches de la robe telles quelles, mais pour faire rentrer mes autres pièces, j'ai dû couper le devant et le dos en deux fois, ce qui m'a permis de les assembler avec un faux passepoil fait avec un biais très mignon qui traînait dans mes tiroirs depuis... un bail.

J'ai eu un peu de mal à coudre ce tissu (surtout pour l'ourlet, très fin) à cause de sa fluidité. Mais j'avais bon espoir que cette particularité donnerait super bien. 


Une fois finie, j'étais super contente de cette blouse ! L'homme, lui, était mitigé. Il trouve que le passepoil n'est pas bien placé (et il a sorti ce terme de lui-même, bravo chéri) et que la blouse est trop ample. Je lui ai intérieurement tiré la langue et je n'ai pas écouté ce qu'il m'a dit. En plus, j'adore cette couleur...

Puis on a fait une petite séance photo... Et tout d'un coup je n'ai plus été si convaincue. J'avais déjà vu les défauts de fabrication, certes, mais ça ne me dérangeait pas. Mais en voyant les photos de dos, j'ai été très déçue. Il y a beaucoup de plis, c'est disgracieux.. 


Donc je vais continuer à la mettre, mais je pense que je n'en ferais pas d'autre. Et ça m'embête, parce que j'aimerais vraiment trouver un patron de haut que je puisse décliner en plein de variantes différentes et qui irait bien avec la majeure partie de ma garde robe. Je pense que je vais refaire les magasins, ne serait-ce que pour essayer plein de modèles différents et voir ce qui me met en valeur !

dimanche 26 mars 2017

GAAA # 13 : Dana Hurt

Pour me remettre du carré précédent, qui n'avait pas été le plus plaisant à faire, je suis revenue à un carré beaucoup plus classique. Une construction ordinaire, mais de très jolies torsades qui, je trouve, font un effet boeuf. Un petit plaisir à tricoter qui m'a pris trois jours, je crois. J'avance bien dans mon projet ! 


Par contre, j'ai tricoté moins de rangs que prévu, car je devrais bloquer mes carrés avec une dimension de 10.5 pouces par côté et si j'avais continué j'aurai dépassé cette longueur. D'ailleurs, j'ai souvent un résultat plus grand avec ma laine de couleur blanche. Il me semblait pourtant avoir acheté la même laine dans les différentes couleurs, il faudra que je vérifie ! Mais de toute façon, j'en ai tricoté trop pour tout recommencer. Il faut bien finir cette couverture un jour, que diable !


Autre modification, mais involontaire cette fois : le petit point de dentelle doit normalement être tricoté en alternant des rangs endroits et des rangs envers, et comme la nunuche que je suis, j'ai tout tricoté à l'endroit. Je me suis rendue compte de mon erreur alors que j'avais déjà fait la moitié... Et le résultat me semblait très joli et n'ayant pas de différence flagrante avec le modèle d'origine, donc j'ai continué sans me poser de questions. Et oui, grâce à ça, j'aurai une couverture unique ! ^^

jeudi 23 mars 2017

Petite jupette

Aujourd'hui, je vais vous présenter un projet entamé depuis... plus ou moins un an. Et oui, rien que ça ! En fait, il s'agit, comme vous pouvez vous en douter en lisant le titre de l'article, d'une petite jupe pour mademoiselle M. Je l'ai commencée en cours de couture, et j'étais bien avancée, mais je n'ai malheureusement pas pu la terminer avant la fin de l'année scolaire. 


Les mois suivants, mon temps de couture s'est considérablement réduit. Une fois mon coin couture aménagé, j'ai ressorti cette jupe... Et je n'ai pas du tout eu la motivation pour continuer. En effet, il ne me restait plus grand chose à faire... Mais je n'avais pas d'instructions écrites. Et il fallait rajouter un petit élastique réglable à la ceinture pour que la jupe tienne sur les hanches. Or j'ai besoin qu'on me tienne par la main quand je fais des choses dont je n'ai pas l'habitude...


Le patron vient d'un magazine dont je ne me souviens plus du nom. Oui, je sais, vous êtes ravis d'avoir cette information. C'est un magazine spécial pour les enfants, avec plein de jolis petits patrons, mais avec des explications qui n'ont pas l'air top top. J'ai fait une taille  1-3 ans mais sans cet élastique, la jupe tombe sur les chevilles de ma poulette, ce qui n'est pas très pratique pour s'entraîner à la marche.


Elle l'a essayé, et effectivement ça tient bien sur les hanches maintenant, mais la longueur est quand même beaucoup trop importante. La jupe lui arrive mi-mollet, et je ne raffole vraiment pas... Tant pis, je la ressortirais pour l'automne prochain ! De toute façon, le tissu n'est pas vraiment adapté au printemps-été je trouve.


En parlant du tissu : il s'agit d'une suédine beige sur laquelle j'avais flashé pendant une virée à Sammtex. A la base, j'avais prévu de m'en faire une jupe. Et puis j'ai eu l'idée d'en faire une housse de canapé, j'en ai donc racheté quelques mètres (je crois que j'ai vidé leur stock) et j'en ai fait une jolie housse, cousue un peu à l'improviste mais qui au final tenait la route. Une petite photo parce que j'en suis quand même fière :


Seulement voilà, on a changé de canapé depuis peu (et franchement j'en suis ravie) et donc la housse ne m'est plus d'aucune utilité. Je l'ai cependant gardée et je vais en faire un vêtement chaque hiver jusqu'à épuisement du stock ^^

J'ai déjà prévu de me faire une jupe de fête pour le réveillon de l'année prochaine (oui, je pense déjà aux fêtes de fin d'année alors qu'on est en mars). Avec mademoiselle M, on aura des tenues synchronisées et on sera trop mignonnes ! (oui, je m'emballe, je m'emballe)

dimanche 19 mars 2017

Binic

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un petit pull commencé en... août. Et fini la semaine passée. En effet, j'avais commencé cet ouvrage pour demoiselle poulette en utilisant les restes de mon Braid hills cardigan. Seulement, je me suis rendue compte que j'allais manquer de laine pour la deuxième manche, et il m'a fallu du temps pour me motiver à recommander de la laine.


Et bien, heureusement que je me suis décidée, parce qu'il lui va comme un gant mais ça ne saurait durer ! J'ai utilisé le patron Binic, de Solenn Couix-Loarer, un patron gratuit disponible seulement en taille 18-24 mois. Les explications sont très claires et le résultat très mignon !


La laine ? Il s'agit de la laine Ulysse de De rerum natura, coloris plume de paon. Il y a une petite différence de bain pour la deuxième manche mais franchement, ça s'oublie une fois porté.


Cette laine n'est pas d'une douceur incroyable, mais vraiment, au blocage, ça devient très sympa. D'ailleurs cette étape m'a permis de bien allonger le pull parce que quand il est tombé des aiguilles, il me semblait vraiment très court !


Les boutons, que ma fille aime beaucoup, viennent de chez Veritas. Ils sont "seulement" décoratifs mais m'ont permis de bien resserrer l'encolure qui sinon était vraiment beaucoup trop grande.

Au final, je n'ai pas beaucoup utilisé cette dernière pelote, mais ça valait la peine quand même, elle est trop mimi là-dedans ! Et j'en ai profité pour commander de la laine Albertine, de la même marque. 


Je vais m'en faire un bonnet et des moufles l'hiver prochain, et rien qu'en touchant les pelotes, on se rend compte que cette qualité est déjà plus  douce. La couleur ne va pas avec mon manteau actuel, il faudra que je m'en couse un nouveau ! Mais ceci est une autre histoire...

jeudi 16 mars 2017

Goldstream peacot

Depuis déjà deux ou trois hivers, l'amoureux a besoin d'une nouvelle veste. A chaque fois qu'on allait dans un magasin, et qu'il essayait un manteau, je lui disais : mais laisse tomber, j'ai repéré un patron canon, ça t'ira super bien, regarde ! Et effectivement, l'homme trouvait ce modèle très joli et reposait le vêtement. Puis je lui promettais de le lui faire bien vite.


Mais je me suis d'abord cousu un manteau (c'est pour m'entraîner, le tien sera parfait). Puis je suis tombée enceinte et il me fallait en priorité un manteau de grossesse (mais c'est pour protéger le bébé du froid, tu comprends). Et cet hiver, il a fallu trouver nos marques dans notre nouvelle maison...

Et puis... enfin, à deux ou trois semaines du printemps, j'ai fini son manteau d'hiver, j'ai nommé le Goldstream Peacot de Thread Theory !


C'était la première fois que je cousais un patron de cette marque qui ne fait presque que des patrons pour hommes. Et de super patrons, qui sont quand même assez classiques, parce que le barbu aime quand je couds pour lui, mais il faut que ça reste dans son style (plutôt classique, donc)


Le patron est disponible en pochette et en pdf. Les explications sont en anglais et en français, et quelles explications ! C'est très clair. Il y a eu un ou deux endroits où je me suis posée des questions, mais pour une pièce aussi grosse qu'un manteau, c'est un résultat très honorable.


J'ai fait aussi quelques modifications : j'ai enlevé 9,5 cm à la longueur du manteau, et 4 pour les manches. J'ai aussi resserré le poignet : je suis partie d'une taille S pour arriver à une taille XL au niveau du coude, c'était risqué, mais ça donne bien au final. Et rassurez-vous, j'ai fait une toile. Pour le reste, j'ai suivi le patron en taille XL.


Ceci dit, les modifications que j'ai faites font que j'ai dû déplacer les boutons et boutonnières, et j'ai réussi à coudre un bouton en plein milieu de la poche intérieure, ce qui fait que le chéri ne sait rien mettre dedans... Ceci dit, cette poche était quand même trop petite pour pouvoir mettre un portefeuille, même si je l'ai agrandie. Je n'ai jamais vu cette critique ailleurs, donc c'est peut-être moi qui ai fait une bourde.

Mais les poches extérieures sont elles bien grandes donc pas de problèmes pour y loger tout ce dont monsieur pourrait avoir besoin. Le manteau est entièrement doublé. Les deux tissus viennent de chez tissus.net qui permet l'envoi d'échantillon (on voulait être sûrs d'avoir le lainage parfait).


Je suis globalement satisfaite de moi car il lui va bien et que c'était quand même une grosse pièce qui m'a pris facilement plus d'un mois. Je n'avais plus cousu depuis plusieurs mois et j'avais un peu perdu la main, ce n'était pas forcément une bonne idée de recommencer par un manteau... Mais bon, il fallait quand même que je le lui fasse, sinon il aurait dû encore attendre !


dimanche 12 mars 2017

Once upon a time sampler : mars

Il y a quelques jours, un soir où je flânais sur internet en attendant que le chéri daigne m'accompagner pour aller dormir, je suis allée voir sur le site d'une marque qui m'intriguais : The Frosted Pumpkin Stitchery. Des modèles de point de croix très choupi, vus dans les podcasts de Fille d'hiver et de Tricot et stitch. 


Et là, gros coup de foudre pour le Once upon a time sampler. En gros, un grand projet dont on tricote une partie chaque mois. Le thème général est sur les contes, et pour ce mois de mars, les trois petits cochons. La marque propose différents sampler, mais en général les autres sont sur la littérature anglophone, que je ne connais pas trop. 


Le lendemain, j'allais imprimer le modèle et acheter mes fils, et puis c'est parti ! Je me suis régalée, je pense que j'ai brodé cette partie en quatre jours, laissant en plan tous mes autres encours. J'aime beaucoup l'idée d'attendre le mois suivant pour continuer, parce que c'est tellement addictif que j'allais me coucher à des heures vraiment pas raisonnables !


J'ai surtout été impressionnée par les détails, par exemple, chaque petit cochon à un pull avec des jeux de couleur différent. Il y en a même un avec du jacquard ! Et puis vraiment, c'est trop mignon. Gros coup de coeur pour le loup qui est, selon l'amoureux, "trop mignon pour vouloir manger les petits cochons". 


Par contre j'ai pris un reste de toile aida blanche, mais à plusieurs moments on utilise du fil blanc. Ce qui ne se voit pas trop, ça aurait été mieux avec une toile beige... Mais bon, trop tard, et puis finalement ça donne un résultat subtil.

Bon, maintenant je vais rattraper des heures de sommeil parce que début avril, c'est parti pour Boucle d'or et les trois ours !

dimanche 5 mars 2017

GAAA # 12 : Susan Rainey

Cette fois-ci, j'ai tricoté sans doute le carré le plus original de ce projet, celui que tout le monde retient en voyant la couverture... Celui avec un pull dessus !

Alors le résultat est très sympa, franchement quand j'ai commencé le GAAA c'est celui auquel je pensais régulièrement... D'ailleurs je crois que c'est lui qui m'a motivé à me lancer dans ce projet !


J'aurais peut-être dû commencer par lui, d'ailleurs. Parce que les autres carrés m'ont beaucoup amusée et m'ont appris plein de techniques, c'était vraiment chouette à faire. Par contre ici, on commence par tricoter le carré en jersey, puis on tricote le pull en morceaux (bon ok, c'est un demi-pull, mais quand même), on assemble et ensuite on coud sur le carré.


Et bien je peux vous dire que ce fût beaucoup moins drôle que les autres carrés. Je n'irai pas jusqu'à dire que ça a été pénible, mais bon, j'ai pris clairement moins de plaisir. Enfin, je suis contente de l'avoir fait, mais je suis encore plus contente à l'idée de passer au prochain, avec de la dentelle et des torsades, miam !