dimanche 30 avril 2017

3 color cashmere shawl

Ce qu'il y a de bien quand on décide de se mettre en no-buy, c'est que l'on ne craque pas sur tous les patrons qui passent et qui font le buzz. Par contre, quand il s'agit d'un coup de coeur qui dure quelques mois, dont on rêve régulièrement, on sait que ça va être un projet génial.

C'est ce qui s'est passé avec la sortie du célèbre châle 3 color cashmere shawl de Joji Locatelli. On en a vu plein de versions, toutes plus jolies les unes que les autres, et elles me faisaient baver.


Dans mon stock, j'avais quelques pelotes d'Andine de la filature du Valgaudemar : les coloris Tourbe (reste de mon châle Mizzle), Aster (reste de mon gilet Méridien) et Prune (une écharpe détricotée car très peu portée). Ensemble, ça faisait un combo parfait. Pour choisir la couleur contrastante, j'ai surtout fait attention au métrage, puisque je n'avais pas beaucoup de gris. D'ailleurs je n'en ai pas eu assez et j'ai dû faire deux rangs en jersey en Aster pour rattraper le bon nombre de mailles. Quand j'ai demandé au chéri si ça se voyait beaucoup, il n'a jamais compris ce que je lui expliquais parce qu'il ne voyait vraiment pas où il pouvait y avoir une erreur.


Alors franchement, j'ai adoré ce projet, j'étais accro à mes aiguilles ! Déjà, l'alternance des couleurs et des points est très distrayante. Ensuite, la douceur de la laine (c'est vraiment une qualité que j'affectionne beaucoup). Et puis... les couleurs. Sincèrement, du violet et du gris, c'est tellement moi ! J'ai tendance à justement choisir des couleurs que je n'ai pas dans ma garde-robe "parce que j'ai peur de m'ennuyer si je tricote tout le temps la même gamme chromatique". Mais je vais vous dire, c'est n'importe quoi. 


Tricoter ces couleurs avec tellement d'entrain m'a fait réaliser quelque chose que le chéri me dit depuis longtemps, c'est-à-dire de rester cohérente. Alors j'ai pris une grande résolution et je vais dorénavant me cantonner à quelques couleurs : le violet, le gris, le brun, le bordeaux et le bleu. Mais il existe tellement de nuances ! Je ne vois pas comment je pourrais me lasser. 


De plus, j'ai décidé de donner certaines laines qui ne me correspondaient pas, au lieu de vouloir faire absolument avec ce que j'ai. Et y compris pour la poulette. Bon, vous verrez encore passer de temps en temps du vert parce que j'en ai encore beaucoup en stock et que je ne peux pas me résoudre à tout vider.


Bon, revenons à nos moutons. Ce châle est juste splendide. Je l'adore, il est doux, pas trop chaud, il me va bien au teint ^^, il est parfait. Je l'aime d'amûr et il ne me quitte plus. Un pur bonheur à tricoter. Peut-être que je le referais un jour, dans une autre combinaison de couleur.

Et il me reste encore quelques pelotes d'andine, deux de aster et presque une entière de prune, j'ai l'intention d'en faire des mitaines (comme ça je serais raccord).


(Juste parce que j'adore mes pantoufles lapin)

mercredi 26 avril 2017

Home sweet home

Auourd'hui, je vais vous présenter un projet au point de croix fait au mois de mai... de l'année passée. Et je ne dis pas "commencé", non non, je l'ai débuté et bien terminé il y a presque un an. Seulement voilà, il fallait le repasser et l'encadrer. Et ça, ça me semblait vraiment insurmontable ^^


Il s'agit d'un clin d'oeil au jeu pokemon, le rouge, celui de mon enfance, plein de pixels (ce qui est parfait pour le point de croix) et en noir et blanc. J'ai déniché ce modèle sur Etsy, et plus particulièrement dans la boutique Fingerpricks. Je l'ai trouvé tellement mignon, et en plus j'étais en plein rêve d'emménagement dans notre petit nid d'amour. Le fait qu'on n'y aie emménagé qu'en novembre ne m'a pas forcément donné la motivation d'encadrer ce projet.


C'était très sympa à faire mais il n'y avait vraiment pas assez de couleur à mon goût. Le résultat me plaît beaucoup. 

Maintenant, la grande question, c'est : où allons-nous exposer mes points de croix ? Parce que j'ai envie d'en faire plein d'autres, il y en a plein de rigolos / geeks sur etsy ! Bon, on trouvera bien.

samedi 22 avril 2017

Datura, 1er essai

En ce moment, je fais beaucoup d'expérimentations en couture. Je décalque, je coupe, je couds, je modifie le patron, et on recommence ! Le seul problème c'est que je m'attaque à plusieurs patrons en même temps, pour l'homme comme pour moi. 

Il me manque beaucoup de hauts légers pour l'été, alors je cherche après un patron de blouse légère en chaîne et trame, pour pouvoir utiliser mes jolis cotons. Je n'ai jamais eu de problème avec les patrons Deer and doe, et j'ai eu le patron de la blouse Datura à un prix intéressant d'occasion.


Pour cette première version, j'ai recyclé une robe de grossesse d'il y a deux ans (j'ai commencé par noter l'année passée, mais non, c'était il y a déjà deux ans, snif) que j'avais déjà recoupée en blouse Carme. Que je ne vous ai jamais montré parce que ce fût un échec critique. J'ai fait une version très simple, avec le bas droit (parce que je n'avais pas assez de tissu) et sans triangle ni col claudine.

J'ai eu un peu de mal avec la doublure de l'empiècement, alors je suis allée me coucher et le lendemain, avec l'aide d'internet, c'est passé tout seul.

Verdict ? Bof bof. Je l'ai coupée en taille 42 alors que mes mensurations indiquent plutôt du 44, et c'est encore bien large. Surtout au niveau des emmanchures et de l'encolure. Et puis... c'est un peu trop court et pas très flatteur. Sans compter que le tissu n'est pas assez fluide, je pense. Quand je me suis vue dans le miroir, j'ai eu une grosse déception et je voulais directement revendre le patron, mais l'homme m'a encouragée à faire des modifications jusqu'à ce que j'ai un chouette patron. En effet, il trouverait ça dommage que je tombe sur un joli tissu et que je ne le prenne pas parce qu'aucun patron ne lui correspondrait. 


L'amoureux ayant le chic pour me remonter le moral et me donner des ailes (encore plus efficace que le redbull, cet homme), j'ai directement fait quelques modifications et je verrais bien ce que ça donnera à la prochaine version. En attendant, ça me fait toujours une petite blouse légère pour l'été, même si elle n'est pas parfaite !

mardi 18 avril 2017

L'après-dernier pull

Vous vous rappelez, il y a un an, quand j'avais affirmé que c'était fini, qu'on ne m'y reprendrait plus, que je ne tricoterais plus de pull pour l'homme ? J'ai menti ^^ Il y a quelques années, on avait acheté 26 pelotes de Cusco, de la filature du Valgaudemar, coloris Canard. Il était prévu que j'en fasse un pull pour chaque... Alors il fallait quand même que je lui tricote un nouveau pull !


Première difficulté : trouver un patron qui ne soit pas "trop chaud". A savoir, pas de torsade, pas de côtes... Bref, du jersey pur et dur. Un pull, pas un gilet. Un truc très simple. De préférence sans couture et en top-down, mais on va pas chipoter. Et bien figurez-vous que ce genre de patron n'est pas facile à trouver, du moins je n'en ai trouvé aucun qui correspondait à mon échantillon. Le seul qui allait plus ou moins était un pull en jacquard, My dear deer, avec un dessin de biche, parfait pour Noêl, si ce n'est que je déteste tricoter le jacquard. Pas grave, je vire les biches !


Il se tricote de bas en haut, soit, mais ce qui m'embête, c'est que chaque morceau doit être fait séparément. Et ça, je suis pas d'accord : j'ai eu bien trop de mésaventures pour les pulls de l'homme qui ne tombent jamais pile poil.

Je transforme donc le corps pour le tricoter en rond, assez rapidement. Je me lance dans la taille L, c'est parti, je tricote presque trente cm de jersey quand je me dis que quand même, ce serait bien qu'il essaye. Parce que je fais tout un foin pour avoir la possibilité de l'essayer en cours de route, mais j'oublie de le faire ^^


Et bien, ça n'a pas manqué, il était beaucoup trop large ! Bon, je défais tout et je calcule le bon nombre de mailles en me basant sur les mesures du dernier pull qui lui va très bien. Au final, je le fais un peu plus large qu'en taille M. C'est reparti, je tricote les côtes... et là je me rends compte que j'ai vrillé l'ouvrage dès les premiers rangs, il faut recommencer de nouveau, grr ! 

La troisième tentative sera la bonne, je tricote tout le corps, et couds les épaules, ça lui va super bien. Puis je fais les manches, à plat. J'ai fait quelques modifications au niveau de l'emmanchure tant au niveau du corps que des manches, Au moment de l'assemblage... Une manche va très bien, l'autre est trop petite. J'ai détricote la tête de manche, je la refais, ça ne va toujours pas. Je me rends compte que j'ai fait une erreur au niveau du dos, hop, on le refait ! 


Je pense qu'en tout j'ai tricoté l'équivalent de deux pulls pour homme grand gabarit, seulement au jersey, mais à la fin on est quand même très contents du résultat, lui comme moi ! Ce qui est dommage c'est qu'on remarque des différences de bain, ce que je n'avais pas vu pendant que je le tricotais. Mais franchement, je ne recommence pas ! 

Bon, cette fois-ci, je peux vous le dire, c'est le dernier ! Ok pour lui coudre tous les sweatshirts qu'il veut, mais les seuls tricots pour homme qui tomberont de mes aiguilles seront dorénavant des chaussettes, écharpes et bonnets. 

mercredi 12 avril 2017

Once upon a time sampler : avril

31 mars, 19h. Je n'ai aucun projet vraiment enthousiasmant sur les aiguilles, et je suis trop fatiguée pour coudre. J'ai fait le tour des sites et blogs qui m'intéressent. Je tourne en rond. 


"Chéri, c'est vraiment de la triche si je commence mon point de croix ce soir ? En plus, je n'aurai pas le temps de broder ce week-end, tu comprends...
- Mais non, ce n'est pas de la triche.
- Youpi !"


C'est ainsi que je me suis jetée sur Boucle d'or et les trois ours, le thème du mois d'avril pour mon Once upon a time sampler de The frosted pumpkin stitchery.


Et quel bonheur, mais quel bonheur ! J'ai retrouvé avec plaisir ces petits détails trop choupi, une Boucle d'or au sourire malicieux, et des ours qui ont trop la classe, avec un noeud papillon pour le papa ours et un joli noeud rose pour la maman ours. A côté de ces personnages, beaucoup de petits objets qui rappellent le conte, dont un qui m'intrigue : c'est quoi ce petit truc brun, jaune et blanc ? Je le montre à l'homme mon sauveur qui voit tout de suite une abeille. Ah oui, effectivement. 

J'ai très hâte de commencer celui du mois de mai ! 


samedi 8 avril 2017

Dark and stormy

Cet automne, j'ai eu envie de me tricoter un beau gilet bien chaud. Je me suis donc lancée dans la confection du Dark and stormy, patron qui était dans mes favoris depuis... au moins ça. Je crois que c'est un des premiers que j'avais sélectionné. J'avais dans mon stock de la Norvège de Bergère de France, que j'avais dans un premier temps tricoté en jolie robe... que je n'avais jamais mise. L'échantillon correspondait, et la couleur se mariait très bien avec le modèle.


Je me suis donc lancée avec joie et bonheur dans ce grand projet. Tout s'est très bien déroulé, si ce n'est que j'ai eu du mal à comprendre le jeu de diminutions de l'encolure. Bon, une fois cette étape franchie, aucun problème. Il se tricote en top down et le point texturé / torsadé du dos est très sympa à faire.


Les boutons viennent de chez Veritas. Comme d'habitude, j'ai demandé à mon chéri de chercher avec moi, et pour la troisième fois d'affilée sans même qu'il s'en souvienne, il a choisi les mêmes. En tout cas on peut dire qu'il les aime vraiment ! 


La laine est douce, il me tient bien chaud... mais.

Mais je trouve qu'il fait fort mémère sur moi. Et puis le col châle n'est pas si enveloppant que ce que j'espérais. Et enfin, la laine bouloche très vite. Ce qui me désole parce qu'il m'en reste encore assez pour m'en faire un châle.


Alors je l'ai mis régulièrement pendant l'hiver, surtout que sa couleur passe-partout me permet de l'associer avec plus de vêtements que mes autres gilets. En plus je suis bien dedans, il est confortable... Mais vraiment, je ne me sens pas très jolie dedans. Mon amoureux trouve qu'il me va bien et la marraine de ma fille, qui a un goût très sûr, pense même qu'il est classe. 


Et d'ailleurs, je pense qu'elle a mis le doigt sur ce qui me chiffonne : j'ai l'impression de faire "madame" et d'être vieillie là-dedans. Quand je le porte ouvert, ça va encore.

Bref, un bilan mitigé pour ce gilet. 

mercredi 5 avril 2017

Narcissa socks

En ce début de mois d'avril ensoleillé, je vais vous parler... de mes chaussettes d'hiver ! Oui oui, celles tricotées en novembre et décembre. Et tellement mises et remises depuis ! Il s'agit d'un patron venant du magazine Knitting Wizardry, ou The unofficial Harry Potter knits pour les intimes. On connaît aussi ce patron sous le nom de Petal socks.


J'avais acheté ce magazine pour le Ginny's cardigan, mais tant qu'à faire, autant utiliser aussi les patrons de chaussettes ! En ce qui concerne la laine, il s'agit de la Fabel de Drops. A la base, le choix de ce coloris était vraiment hasardeux : je ne porte jamais ce genre de couleur, mais les chaussettes sont vraiment le prétexte pour se lancer dans toutes les fantaisies !


Et j'ai bien fait, parce que j'ai adoré travailler cette laine. Et j'aime encore plus la porter ! Je trouve mes chaussettes tendres et classes. Oui, rien que ça.

En plus, la bordure en picot est vraiment originale et féminine, j'aime beaucoup ! Ce sont vraiment mes chaussettes tricotées préférées. Je sais, je n'en ai que deux paires pour l'instant, mais quand même.


J'en profite pour vous montrer mon joli cadeau de Saint-Valentin : des bloqueurs à chaussettes en bois ! Mon chéri les a trouvés sur Etsy mais je n'ai malheureusement pas la référence de la boutique. En plus, il y avait moyen de les personnaliser grâce à la pyrogravure et mon amoureux a demandé des pelotes de laine. Je les aime d'amour fou, ils sont trop beaux ! 


En bonus, il y avait aussi une gauge à aiguilles en forme de chaussette ainsi qu'un petit récapitulatif du kitchener stich gravé sur bois lui aussi ! Ce qui tombe bien parce que je ne le retiens jamais. Encore merci mon chéri !


dimanche 2 avril 2017

Hyphen

En ce moment, ce qui me botte vraiment en tricot (mais qui est un gros fail en couture pour moi), c'est l'upcycling. Il y a un peu plus d'un an, j'ai détricoté tous les pulls qui ne m'allaient pas pour en refaire quelque chose de joli. Et j'essaye d'utiliser mon stock à fond, y compris pour de la laine qu'on m'a donné et dont les couleurs ne sont pas exactement celles que j'aurai choisies. Ce qui fait que je suis en no-buy quasi permanent, sans que ça ne me dérange. Au contraire, ça fait travailler la créativité !


Bien sûr, pour ce genre d'objectif, avoir un petit à la maison aide pas mal ! Cette fois-ci, j'avais deux pelotes vertes de Cascade 220 superwash, reste de mon GAAA. Je n'aurai jamais pensé à tricoter un gilet pour la demoiselle dans cette couleur, et bien il s'avère que ça lui va très bien ! Quel rapport avec l'upcycling ? Aucun, si ce n'est que je voulais vous parler de ma démarche de destockage. 


Bref. J'avais donc ces deux pelotes et j'ai décidé d'en faire quelque chose pour la poulette. Au début, j'avais envie de faire le Maple Grove, qui avait l'air trop mignon... Mais en voyant les photos des testeuses, j'ai vu une espèce de bosse au niveau de la taille, c'est assez difficile à expliquer mais ça fait bizarre. On voit que sur les photos portées cette bosse n'existe plus, mais je ne voulais pas prendre de risque. 


Ce qui m'embêtait, c'est qu'aucun des autres patrons classés dans mes favoris ne correspondait à ma laine et à mon métrage. Je me suis faite une raison en pensant passer la soirée à faire des recherches sur ravelry alors que j'avais vraiment envie de monter mes mailles. 

Mais sur la première page que l'on m'a proposée, ô surprise, il y avait le patron parfait : Hyphen ! En cinq jours c'était plié. En taille deux ans et aiguilles 4,5 j'ai même été un peu lente ^^

La construction est assez basique mais on ne s'ennuie pas, l'encolure avec un point fantaisie est très mignonne et féminine. 


J'ai trouvé les boutons chez Veritas, au début je les avait vus avec le papillon rose et je m'étais promis de les prendre pour un autre gilet, puis je suis tombée sur les verts, qui correspondent vraiment à la couleur du gilet, très tendre, parfait ! 


Je ne l'ai pas encore passé à la machine, ça ne saurait tarder. Bon, comme il est écrit en grand superwash sur l'étiquette, je ne devrais pas trop m'en faire. En plus, ça va me faire un test avant de mettre mon GAAA en machine ^^ Enfin, quand je l'aurai fini...